Google

referencement de site web et design: cas de zappos

août 07 2009 Published by Franck NLEMBA under Référencement site internet

La semaine dernière j'ai parlé du site américain de vente en ligne www.zappos.com comme étant une référence marketing car en quelques années le site a réussi à faire du SAV un canal de comunication.

Ce soir je vais aborder un tout autre aspect qui concerne cette fois ci le design et le référencement. En général dans les quelques entreprises dans lesqueles j'ai travaillé à Paris, les référenceurs ne s'entendent pas toujours avec les DA (graphiste, infographistes,...) soi disant que les uns travaillent sur la prise en compte rapide des pages à l'intérieur des index des moteurs de recherche (référenceurs) et les autres sont animés par un désir d'esthétique qui encombre à certains égards l'esthétique de site web.

Toujours est-il que les 02 catégories de professionnels cherchent à satisfaire le client et donc finallement "prêchent dans la même chapelle". A mon avis, les sites américains ont fondamentalement une autre définition de la notion d'ergonomie.

N'étant pas pro des questions ergonomique je ne vais pas me risquer à analyser les différences fondamentales des écoles occidentales et américaines. Par contre je vais me servir de zappos pour poser mes arguments:

La page d'accueil d'un site web peut satisfaire tout le monde

sur la page d'accueil d'un site web plusieurs publics y cherchent des informations. Or dans son livre don't make me think Steve Krug pointe bien les différences entre les différents types d'internautes. Il en ressort 2 types:

  • Ceux qui vont se débrouiller à trouver la bonne information sans aide: il s'agit des internautes qui vont essayer de comprendre la structure du site web et trouveront à force de chercher la réponse à leur besoin
  • Ceux qui ne veulent pas chercher et donc qui vont directement utiliser la recherche interne du site.
Page d'accueil zappos

Page d

Sur Zappos on observe que les équipes techniques et marketing ont fait le choix de positionner très haut toutes les catégories mais aussi la barre de recherche. Importance pour le référencement naturel c'est que google aura accès très vite au contenu les plus importants - Avantage pour l'utilisateur très vite il comprend de quoi parle le site.

Le footer peut également servir à la navigation

Beaucoup de webmasters continuent d'utiliser le footer comme outil de SPAM en y intégrant des "fermes de liens". Or sur zappos par exemple le footer sert certes à renforcer la densité sémantique des pages mais aussi à rafraichir le spages par un mécanisme de Cross-selling

footer zappos

Footer zappos

  • Avantages SEO: la page reste fraiche et sémantiquement riche
  • Avantage Utilisateur: informations sur les produits "star"

La fiche produit doit répondre au désir du visiteur

On le sait tous, il est très difficile à travers une requête générique de bien comprendre le desir de l'internaute. En effet une personne qui entre la requête lingerie sur google ou encore lingerie femme, communique à la limite son besoin mais pas son désir qui est plus précis (par exemple "boutique lingerie femme paris").

Or pour des besoins de conversions il est indispensable de bien comprendre le désir de l'internaute qui s'exprime en général grâce à la longue traine. La fiche produit est donc dans un site E-commerce la page qui doit répondre au désir de l'utilisateur. Une fiche produit bien conçue reprend effectivement toutes les informations relatives à la vente mais aussi à la transaction.

Mais les sites américains contrairement à leur homologue français encouragent quasi systématiquement les internautes à s'exprimer car ils ont compris que c'est "les commentaires" des visiteurs constituent une "richesse" dans la progression de la connaissance de leur désir et facilite la fidélisation. Sur ce dernier aspect je cite une fois de plus Zappos.com en exemple et l'image ci-dessous à mon avis est suggestive.

fiche-produit zappos

Fiche-produit zappos

No responses yet

www.simplymarket.fr : entre l'interactivité et le référencement naturel

avr 14 2009 Published by Franck NLEMBA under Crawl

Je me suis interessé aujourd'hui à quelques sites qui sont sortis récemment. De manière générale je suis assez familier des éxigences d'interactivité qu'imposent les agences de communication dans la création de sites internet. L'éxemple que je prends aujourd'hui est simply market.

Le site est très beau à mon avis, très interactif et dynamique. Quand on se connecte on est très vite dans l'interactivité avec un fond sonore, des goodies, des newsletter, un catalogue en ligne, une visite virtuel,...A vrai dire je crois que la stratégie c'est de faire vivre à l'utilisateur une bonne expérience de navigation "great user experience" beh et quoi penser du référencement naturel?

Je crois que les webmaster de ce site ne se posent même pas la question en nous proposant un site tout en flash avec une seule url www.simplymarket.fr donc en gros le nombre de page sindexées sur les moteurs de recherche c'est pas trop le truc de nos amis et le ranking sur d'autres requêtes clés encore moins.

Par ailleurs comment faire vivre à l'utilisateur une bonne expérience de navigation dans la mesure où à chaque fois pour passer d'un contenu à l'autre il y'a un petit compteur

Page d'accueil simply market

Page d'accueil

Pré-home simply market

No responses yet

Test de google pour améliorer les résultats des recherches

nov 09 2008 Published by Franck NLEMBA under Google services

Dan Russell de l'équipe qualité de google a expliqué comment google se servait des études et de l'observation pour améliorer la qualité des résultats sur les SERP's.

Comme la plupart des moteurs de recherche google utilise des réunions de groupe (User groups and test groups) ainsi que la technique de "eye tracking" pour vérifier la qualité des resultats et les améliorer.

Google dispose d'ailleurs de locaux spécialement dédiés pour effectuer ses recherches qui conduisent aux améliorations que l'on voit apparaitre et qui vont continuer d'apparaitre dans les différents services google (analytics, adwords, adplanner, SERPs...).

Pour la petite histoire il faut noter que google paye environ 10000 personnes pour vérifier à la main les sites qui se positionnent en premier sur certaines requêtes ce qui aboutie souvent à des pénalisations (pagerank, sandbox, blacklist,...)

VOIR LA VIDEO

No responses yet